pinkblocmontreal

1. À PROPOS

QUEERS ET FÉMINISTES EN GRÈVE!

ALLEZ, ON DANSE!

L’université n’échappe pas à la logique de marchandisation et c’est pourquoi la lutte contre la hausse des frais de scolarité s’inscrit à travers des luttes citoyennes plus globales contre la hausse des tarifs et contre la privatisation des services publics. Dans tous les cas, il en résulte une diminution de l’accessibilité à des services essentiels. Alors que les banques, les PDG et les grandes entreprises ne cessent de cumuler des profits, l’écart les séparant de la classe populaire ne cesse de se creuser. En clair, les riches deviennent de plus en plus riches, et les pauvres de plus en plus pauvres. Les femmes, les personnes LGBTQ et les personnes racisées sont sur-représentés au sein de la population dont les conditions de vie se dégradent.

C’est pourquoi, P!NK BLOC-EUSES et P!NK BLOC-EURS, nous dansons pour une éducation accessible et de qualité! Nous flamboyons pour une démocratie plurielle, maintenant et pour les générations futures: Contre la hausse! Contre les politiques de Jean Charest! Tous pour la démocratie directe!

UN P!NK BLOC QU’EST-CE QUE FUCK?

Un P!NK BLOC c’est une action militante, collective et festive qui se loge le plus souvent à l’intérieur des manifestations pour «perturber» tout en couleur ou pour faire diversion. Issu des mouvements queers, les formes du P!NK BLOC sont multiples puisqu’il se plait à flirter avec la performance artistique, la musique et la danse. Quelque soit son mode d’expression, cette procession activiste carnavalesque est portée par un excitant programme politique:

  1. Donner du poids à cette grève en se regroupant pour se donner de la force et agir.
  2. Apporter une dimension festive à cette grève et avoir du plaisir (beaucoup de plaisir!).
  3. Sensibiliser aux enjeux queers et féministes au sein de la grève étudiante.
  4. En temps de grève, amener des réflexions sur les questions d’inclusivité, d’espaces plus accueillants (safer spaces), de communication non violentes, etc.
  5. Et plein d’autres choses suave.sexy.funky!

_____________________________________________________

QUEERS & FEMINISTS ON STRIKE!

LET’S DANCE!

The university does not escape the logic of commodification, and that’s why the fight against tuitions increases falls into broader citizen struggles against increasing fees and the privatization of public services.  In all cases, this results in a decrease of accessibility to essential services. While banks, CEOs and large enterprises continue to earn profits, the gap separating them from the working class continues to widen. Clearly, the rich are becoming richer and the poor poorer. Women, LGBTQ and racialized people are over-represented in the population whose living conditions are deteriorating.

Which is why we, P!NK BLOCKERS, are dancing for accessible and quality education! We’re blazing and shimmering for a plural democracy, now and for future generations: Against tuition increase! Against Jean Charest’s politics! All for direct democracy!

WTF IS A P!NK BLOC? 

A P!NK BLOC is a form of activism, festive and collective, that usually fits within rallies in order to disrupt in full color or to create a diversion. Originating from the queer movements, forms of P!NK BLOCs are various because it likes to flirt with performance art, music and dance. Whatever it’s mode of expression, this carnival-like activism is underlined by an exciting political agenda:

  1. Give weight to this strike by joining together to gain strength and act.
  2. Bring a festive feel to this strike and have fun (LOTS of fun!)
  3. Improve awareness on queer and feminist issues in the student strike.
  4. Bring reflections on issues of inclusiveness, safer spaces, non-violent communications, etc. during a strike.
  5. And tons of other suave.sexy.funky stuff!

2 réflexions sur “1. À PROPOS

  1. Pingback: The strike in pink: the sexy and funky fight experiences of the P!NK BLOC | RQS

  2. La démocratie et la liberté d’expression ne devraient jamais être brimées par des amendes ni des contraventions.
    Si vous pensez que les peines qui ont déferlé sur les manifestants lors du printemps érable sont une entrave à la démocratie :
    * agissez en signant la pétition : Annulation des accusations et des peines reçues lors de la grève étudiante (https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-3567/index.html)
    * faites la circuler pour que le gouvernement québécois annule les peines et abandonne les poursuites.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :